Le gâteau marbré moelleux 🍫

Toujours en vacances (j’en profite, c’est bientôt la fin 😢), je réalise donc uniquement des recettes faciles, qui ne demandent pas de matériel complexe : difficile de faire un entremets sophistiqué avec une balance graduée tous les 20 grammes, pas de thermomètre, pas de cercle, un vieux Kenwood qui ne fonctionne plus qu’à vitesse maximale 😱. Même Maryse n’est pas là 🤣. Mais j’ai désormais un four tout neuf qui fonctionne très bien : j’ai testé la cuisson des fonds de tarte (avec la Tarte Très Très Fraise 🍓 ), pas encore celle des gâteaux.

L’examen des placards de Belle-Maman me permet de dénicher un moule à cake en fer blanc en état de fonctionnement 🤣. Et bien, c’est l’occasion d’essayer la recette de marbré de François Perret, mais sans glaçage (pas le temps, pas le matos, pas envie 😁). Par rapport à la recette initiale, j’ai nettement diminué la quantité de sucre (100 g au lieu de 150 g) et je n’ai pas trouvé que ça en manquait pour autant 😊. La recette se fait avec un robot-coupe : je vais utiliser le mini-hachoir présent dans la maison des vacances !

Le marbré inspiré de François Perret

Je vous ai déjà proposé une recette de marbré (ici), celle du livre Pâtisserie de Philippe Urraca. Le résultat est complètement différent. Bien sur, c’est toujours un gâteau marbré vanille/chocolat 😁. Mais le résultat obtenu aujourd’hui est beaucoup plus moelleux et sucré (malgré ma réduction drastique du sucre) alors que le premier était plus ferme, plus proche d’un cake. Je ne dirais pas que l’un est meilleur que l’autre, tout dépend de ce que vous recherchez 😉.

oui, je sais, le plat est très kitsch mais c’est le seul plat à cake de cette maison 🤷🏻‍♀️

La recette est pour un moule à cake de 27 cm. Il faut faire 2 pâtes différentes, l’une vanille et l’autre cacaotée. Ça ne prend pas beaucoup plus de temps que de faire une pâte à diviser en 2 et en plus, ça permet d’avoir un volume de pâte compatible avec le mini-hachoir 💪. J’ai donc d’abord fait la pâte vanillée, l’ai mise dans la poche à douille puis ensuite la pâte cacaotée, dans le même bol de mini-hachoir (et hop, une vaisselle économisée 😉).

Ingrédients pour un moule à cake de 27 cm :

Pour la pâte vanille :
110 g de farine 55
100 g de sucre en poudre
60 g de beurre mou
2 g de vanille en poudre
3 g de levure chimique
2 g de fleur de sel
1 oeuf
100 g de crème liquide

Pour la pâte cacao :
100 g de farine 55
100 g de sucre en poudre
60 g de beurre mou
20g de cacao non sucré
3 g de levure chimique
2 g de fleur de sel
1 oeuf
100 g de crème liquide

Pour le sirop d’imbibage :
125 g d’eau
25 g de sucre en poudre
8 g de rhum brun (je n’en ai pas mis)

Préparation :

La pâte vanille : dans le mini-hachoir, mettez 60 g de beurre mou et 100 g de sucre et mixez jusqu’à obtenir une texture quasiment lisse (environ 30 secondes). Ajoutez 1 oeuf et mixez à nouveau. Raclez bien les parois et le fond du bol du mini-hachoir ou du robot-coupe pour que tout soit bien mélangé. Tamisez ensemble 110 g de farine et 3 g de levure, ajoutez-les au mélange ainsi que 2 g de vanille et 2 g de sel et mixez à nouveau jusqu’à avoir une belle pâte homogène et lisse. Ajoutez la crème et mixez encore. Versez dans une poche à douille et réservez.

La pâte cacao : dans le mini-hachoir, mettez 60 g beurre mou et 100 g de sucre et mixez jusqu’à obtenir une texture quasiment lisse (environ 30 secondes). Ajoutez 1 oeuf et mixez à nouveau. Raclez bien les parois et le fond du bol du mini-hachoir ou du robot-coupe pour que tout soit bien mélangé. Tamisez ensemble 100 g de farine, 3 g de levure et 20 g de cacao, ajoutez-les au mélange ainsi que le sel et mixez à nouveau jusqu’à avoir une belle pâte homogène et lisse. Ajoutez la crème et mixez encore. Versez dans une poche à douille et réservez.

Préchauffez votre four à 145°C. Beurrez ou chemisez votre moule avec du papier sulfurisé. Pochez les pâtes alternativement au centre du moule : une ligne vanille, une ligne chocolat par dessus, puis vanille puis chocolat… . Elles vont s’étaler toutes seules. Ensuite, François Perret recommande de planter un couteau bien droit dans la pâte et de tracer des S d’un bout à l’autre du moule sans sortir le couteau. Je l’ai fait sur la moitié du gâteau uniquement pour voir la différence 😊… je trouve mon marbré plus joli sur la partie sans couteau (photo de gauche).

Marbré sans couteau
Marbré avec couteau

La recette originale indique d’ajouter un trait de beurre bien pommade de 2 mm de large sur toute la longueur du cake avant d’enfourner pour permettre au cake de bien s’ouvrir à la cuisson. J’ai zapppé cette étape mais mon gâteau s’est quand même bien ouvert… Donc, je ne sais pas si c’est vraiment nécessaire, tout dépend peut-être du four 🤷🏻‍♀️.
Enfournez pour 1h30 à 145° (la pointe d’un couteau doit ressortir sèche en fin de cuisson).

Le sirop d’imbibage : 10 minutes avant la fin de la cuisson, préparez votre sirop. Dans une petite casserole, versez 125 g d’eau et 25 g de sucre. Portez à ébullition. Si vous souhaitez ajouter du rhum, faites-le hors du feu.

Lorsque le gâteau est cuit, démoulez-le sur une grille et imbibez-le tout de suite avec un pinceau (il faut que le gâteau soit chaud et le sirop aussi). Soyez généreux (c’est pour la bonne cause du moelleux 😉). Laissez refroidir avant de déguster.

Bon appétit 😋 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s